charleroi

No Mister Aharonovitch you are mistaken ! – Non Monsieur Aharonovitch vous vous trompez !

PouraPalestine.be Website |  April 11, 2012

(Translation in English below the original article in French)

Alors que le Ministre des Affaires Etrangères belges vient de mettre un avis de voyage “déconseillant à ses ressortissants belges de prendre part à la mission Bienvenue en Palestine”, le député provincial Serge Hustache a publié la lettre suivante, adressée au ministre israélien de la Sécurité publique, sur Facebook.

“La Province de Hainaut entretient des rapports privilégiés et de solides liens d’amitié avec le Gouvernorat et la Ville de Bethléem. C’est ainsi que le Gouverneur et le Maire de Bethléem ont été reçus officiellement en Province de Hainaut en février dernier.

Nous pensons sincèrement qu’il est plus que nécessaire de jeter des ponts entre les peuples au lieu de les dresser les uns contre les autres. Nos projets avec nos partenaires palestiniens ne sont en aucun cas synonymes de mépris ou de haine envers la population israélienne, que du contraire. La Province de Hainaut entretient également des relations avec des ONG israéliennes prônant le respect des droits de l’homme.

Personnellement, je suis profondément choqué d’imaginer que des Belges qui veulent se rendent prochainement dans la région de Bethléem sous la bannière « Bienvenue en Palestine » puissent être considérés comme des provocateurs, des fauteurs de trouble par une société qui a la prétention d’encore se considérer comme démocratique. En quoi le fait de dire que l’on se rend en Palestine peut être une provocation ? N’est-ce pas justement la démocratie que de pouvoir se rendre où l’on veut ?

Yitzhak Aharonovitch, Ministre israélien de la sécurité intérieure, se trompe lourdement lorsqu’il traite nos compatriotes de « fauteurs de trouble ». Il se trompe encore plus lorsqu’il affirme : « Comme n’importe quel autre pays le ferait, Israël empêchera l’entrée sur son territoire d’éléments hostiles. » Non, Monsieur Aharonovitch, aucun pays démocratique digne de se nom n’agirait pas de la même manière. La Belgique, la France, l’Allemagne pour ne prendre que quelques exemples de pays dont Israël a encore la prétention de vouloir partager les mêmes conceptions de la démocratie n’ont jamais réagit ainsi. Chez nous, Monsieur Aharonovitch, on accepte que des gens d’autres pays viennent manifester leurs idées, même si elles sont contraires à la position de nos gouvernements ! Votre attitude est d’autant plus scandaleuse que, pour la circonstance, il ne s’agit ici que de demander de passer par votre pays pour se rendre dans un territoire qui, de l’avis de l’ensemble de la communauté internationale, ne vous appartient pas !

Nous allons instamment demander au gouvernement belge d’être particulièrement attentif à la situation de nos compatriotes à l’aéroport Ben Gurion à Tel Aviv. On peut juger de l’opportunité ou non de cette action mais ils ont le droit de se rendre en Palestine, comme dans n’importe quel autre pays du monde !”

English translation

While the Belgian Foreign Minister has just put a notice of travel “warning against its Belgian nationals to take part in the mission Welcome to Palestine”, MLA Serge Hustache published the following letter, addressed to the Israeli Minister of Security public on Facebook.

“The Province of Hainaut had a special relationship and strong friendship with the Governorate and the City of Bethlehem. Thus the Governor and the Mayor of Bethlehem were officially welcomed in Hainaut in February.

We sincerely believe that it is more than necessary to build bridges between peoples instead of a u pit them against each other. Our projects with our Palestinian partners are in no way synonymous with contempt or hatred towards Israel’s population, on the contrary. Hainaut province also has relationships with Israeli NGOs advocating respect for human rights.

Personally, I am deeply shocked to imagine that the Belgians who want to go soon in the Bethlehem area under the banner “Welcome to Palestine” could be considered provocative troublemakers by a company which has the pretension of still see themselves as democratic. What of the fact that one goes in Palestine can be a challenge? Is it not just democracy that can go wherever you want?

Yitzhak Aharonovitch, Israeli Minister of Internal Security, is dead wrong when dealing with our fellow “troublemakers”. He is mistaken when he says more: “Like any other country would do, Israel will prevent entry into its territory of hostile elements.” No, sir Aharonovitch, no democratic country is worthy of the name would not not in the same manner. Belgium, France, Germany, to take just a few examples of countries which Israel still claims to want to share the same conceptions of democracy have never reacted well. With us, Mr. Aharonovitch, we accept that people from other countries come to express their ideas, even if they are contrary to the position of our government! Your attitude is all the more shocking for the occasion, it is here only to ask to go through your country to go to a territory which, in the opinion of the entire international community, not belong to you!

We will earnestly ask the Belgian government to pay particular attention to the situation of our compatriots at Ben Gurion Airport in Tel Aviv. We can judge whether or not this action but they have the right to go to Palestine, as in any other country in the world! ”


#Airflotilla2 | Mission “Welcome to Palestine”: The detailed program


Comments are closed.

%d bloggers like this: